Retour

DermoNeuroModulation - Nouvelle étude

14 janvier 2020

DNM à l’Université du Tamil
Nadu, Inde


Enfin, des études sur la DNM. Vous pouvez télécharger l'original de la première étude ici, et celui de la deuxième étude ici.

Voici les résumés :
Sous la supervision de Prof. Dr R. Nagarani, M.P.T, Ph.D. et de Prof. Dr B. Kannabiran, MPT., Ph.D, des candidats au titre « Master of Physiotherapy » ont effectué des recherches et présenté leur thèse finale à l’Université du Tamil Nadu (Tamil Nadu Dr. M.G.R Medical University, Chennai) avec DNM en toile de fond. Les professeurs Nagarani et Kannabiran (qui a
aussi étudié Bowen avec moi) faisaient partie de la formation DNM que j’ai effectuée en octobre 2018.
La première de ces thèses a été présentée par M. K. Mathankumar qui, lui aussi, était présent lors des formations DNM et Bowen.
« L'efficacité de la DermoNeuroModulation sur la réduction de la douleur et l’amélioration de la rotation interne de l’épaule à la suite de la chirurgie d’une lésion SLAP (Superior Labrum Anterior Posterior) chez les athlètes - une étude expérimentale. »
Mémoire présenté dans le cadre de l’accomplissement des exigences du degré de Maîtrise en physiothérapie - mai 2019 à l’Université du Tamil Nadu « Dr. MGR Medical University », Chennai - 600032
Deux hypothèses se présentent :
a) Hypothèse nulle
b) « Il n'y a pas d'amélioration significative lors de l’utilisation de la DermoNeuroModulation avec la physiothérapie conventionnelle sur la réduction de la douleur et l’amélioration de la rotation interne de l'épaule à la suite de la chirurgie d’une lésion SLAP chez les athlètes. »
b) Hypothèse alternative
« Il y a une amélioration lors de l’utilisation de la DermoNeuroModulation en même temps que
la physiothérapie sur la réduction de la douleur et l’amélioration de la rotation interne de l'épaule à la suite de la chirurgie d’une lésion SLAP chez les athlètes. »
Résultats :
« Les données recueillies dans le cadre de cette étude ont montré une réduction de la douleur et une amélioration de la rotation interne de l'épaule à la suite de la chirurgie d’une lésion SLAP chez les athlètes lorsqu’ils sont traités après la chirurgie avec la DermoNeuroModulation en même temps que la physiothérapie conventionnelle. L'amélioration ne se situe pas seulement au niveau de la réduction de la douleur, mais aussi au niveau de l'amplitude du mouvement de l'épaule dans tous les plans, en particulier en rotation interne. »
Conclusion :
« Les résultats de l'analyse statistique ont montré de l’amélioration dans les deux groupes. Cependant, en comparant les valeurs post-tests des deux groupes, nous avons remarqué que le groupe I (DNM + physiothérapie) avait une amélioration nettement plus importante que celle du groupe II (physiothérapie seulement). »
« Nous rejetons donc l'hypothèse nulle et acceptons l’hypothèse alternative qui suggère une amélioration significative avec l’utilisation de la DermoNeuroModulation en même
temps que la physiothérapie conventionnelle, plutôt que la physiothérapie conventionnelle seule, sur la réduction de la douleur et l’amélioration de la rotation
interne de l'épaule à la suite de la chirurgie d’une lésion SLAP chez les athlètes. »
Le deuxième mémoire a été présenté par M. K.A.Nishar Basha.
« Une étude de l’efficacité de la DermoNeuroModulation sur les douleurs cervicales et sur l’incapacité chez des patients souffrant de spondylose cervicale. »
Les hypothèses :
1- « Il n’y aurait aucune différence significative dans la réduction de la douleur à la suite de traitements de DermoNeuroModulation chez les patients atteints de spondylose cervicale. »
2- « Il n’y aurait aucune différence significative dans l'incapacité à la suite de traitements de
DermoNeuroModulation chez les patients atteints de spondylose cervicale. »

La conclusion :
« Une étude expérimentale fut menée pour découvrir l'efficacité de la DNM dans la douleur et
l'invalidité chez les patients atteints de spondylose cervicale.
10 patients ayant reçu un diagnostic clinique de spondylose cervicale ont participé à l’étude et
des séances de DNM ont été effectuées pendant une période de quatre semaines. La douleur et l'invalidité ont été évaluées selon l’échelle visuelle analogique (EVA) et l’échelle algofonctionnelle pour le rachis cervical (index d’incapacité cervicale - NDI en anglais) avant et après les interventions respectivement. D'après les données statistiques, on peut conclure qu'il y a une réduction de la douleur et de l'invalidité. Par conséquent, la DermoNeuroModulation est efficace pour réduire la douleur et l'incapacité chez les patients atteints de spondylose cervicale. »
« Les pathologies chroniques comme la spondylose cervicale pourraient être mieux traitées par des traitements de thérapie manuelle tels que la DermoNeuroModulation. Les hypothèses sont rejetées, plus d’études sont suggérées. »

 

Je suis bien fière de mes stagiaires. Ils sont en train de donner à la thérapie manuelle ses lettres de noblesse. Un autre groupe est en train de chercher à mieux comprendre Bowen, nous aurons des résultats de
leurs travaux l’an prochain. Merci à eux, Dr R. Nagarani, Dr B. Kannabiran, Dr. K. Mathankumar, Dr. K.A.Nishar Basha et Dr, Prem V. Merci de nous donner les outils dont nous aurons besoin pour faire reconnaître et accepter la thérapie manuelle, pour apporter encore plus de soulagement à nos patients.


Louise Tremblay