prescription drugs, no prescription needed, legally, your money back if not delighted pharmacycatalog2014.com General Medicine, Mens Health, Musculoskeletal, Paediatrics. pharmacy-dir2014.com


Retour à l'accueil | ANPQ | ANQ | RMQ | English version
ing sustanon 250 http://ihmc.ens.fr/?buy=968919 testosterone undecanoate for sale http://ihmc.ens.fr/?buy=243987 order bupropion in new york bactrim 800 160 generic discount http://ihmc.ens.fr/?buy=532509 cost of imatinib gleevec more info about 75 mg xr 150 mg bupropion buy vibramycin canada info about turkish sustanon sildenafil citrate 100mg in california vibramycin syrup in mayami modalert from india buy fluticasone in uk bactrim pill in united states where can i buy oracea in uk buy cotrimoxazole iressa gefitinib in new york nuvigil armodafinil in france enalapril 5 12 5mg http://ihmc.ens.fr/?buy=469107 gleevec tab generic azithromycin ciprofloxacin scl 500mg in canada michigan pharmacy femara caverta cheap online in usa medical spray nasal fluticasone propionate buy eriacta 100 http://ihmc.ens.fr/?buy=225791 prescription drug femara femara tab 2.5mg about rapamune wyeth http://ihmc.ens.fr/?buy=838974 cialis super active generic buy azithromycin powder about letrozole low price more info about the cancer drug gleevec information buy super kamagra uk more info about ciprofloxacin tab 500 mg bupropion sr costs bupropion hcl sr 150 mg about buy kamagra oral jelly in india fluticasone propionate oral inhaler generic online pharmacy sustanon azithromycin with no prescription orlistat over the counter buy bupropion sr http://ihmc.ens.fr/?buy=258110 information buy lumigan online usa more info about bactrim 60 mg plus smg cutivate cream in united states buy cheap memantine in new york information about buy tenofovir disoproxil fumarate buy andriol testocaps buy sustanon uk

Son histoire

La naturopathie n'est pas une vogue, une contestation ou une sorte de folklore. L'histoire de la naturopathie, c'est l'histoire de la médecine jusqu'au 19e siècle.

Le père de la médecine occidentale est sans contredit Hippocrate (460-370 B.C.). Soignant avec les plantes, ne disait-il pas: « Il ne faut pas rougir d'emprunter au peuple ce qui peut-être utile à l'art de guérir? ». Il séparera la médecine du mystère et de la religion.

Diascorides (77 A.D.) qui établira une classification de plus de 600 herbes et végétaux à utiliser en médecine fera autorité jusqu'au 17e siècle avec son Materia Medica.

Avicenne (980-1037), surnommé le Prince des médecins, écrira les dogmes de la médecine arabe (herbes, plantes et manipulations). Ses écrits seront enseignés dans les universités européennes jusqu'au 17e siècle.

Et que dire des Galien, Rine le Jeune, Albert le Grand qui laissèrent leurs empreintes dans la médecine et qui furent tous des adeptes de méthodes naturelles?

Plus près de nous, le flambeau fut repris par de grands noms tels que : Ling, le créateur de la fameuse gymnastique suédoise; Paul Carton, le catalyseur de la pensée naturiste; Claude Bernard, le grand biologiste mondialement reconnu qui déclarait: « LE MICROBE N'EST RIEN, C'EST LE TERRAIN QUI EST TOUT ».

Ce sont quelques noms jetés au hasard, mais combien d'autres ont aussi œuvré pour donner à la naturopathie tout ce qu'elle possède aujourd'hui:

  1. un ensemble de près de 2000 herbes et végétaux;
  2. des principes alimentaires éprouvés;
  3. des manipulations physiques étudiées;
  4. une compréhension à la fois physique et psychique de l'être humain, de cet être humain qui de plus en plus a de la difficulté à conserver son identité dans le monde d'aujourd'hui.

«À partir de la fin du 19e siècle, au moment où toutes les sciences, la chimie et la biologie en particulier, connaissent un essor fabuleux, la médecine intègre une foule d'approches empiriques allant de l'homéopathie à l'hypnose, en passant par les pharmacopées de diverses cultures. Rationalisme et empirisme se côtoient alors à l'intérieur d'une profusion de techniques variées. Aux États-Unis, le mouvement de la médecine éclectique amalgame de nombreuses approches médicales venues de la vieille Europe, d'Asie et des peuples amérindiens, et dispose d'une panoplie de préparations d'herboristerie fort populaires auprès des médecins de l'époque.

C'est dans cette mouvance que l'Allemand Benedict Lust (1870-1945), qui fut médecin, ostéopathe et chiropraticien, fonde officiellement la naturopathie après avoir émigré aux États-Unis. En 1902, il inaugure à New York la première école de naturopathie : on y enseigne l'hydrothérapie, l'herboristerie, la nutrition, la physiothérapie, la physiologie, la psychologie et une foule d'autres techniques thérapeutiques.

C'est ainsi que, dans le premier quart du 20e siècle, s'ouvriront aux États-Unis quelques dizaines d'écoles de médecine naturopathique offrant des cours d'une durée variant de deux à quatre ans. Ces formations étaient souvent couplées à des cours avancés en homéopathie ou en chiropratique, des techniques médicales qui connaissaient également un essor important.

Parallèlement à ce foisonnemment, se développait une médecine davantage axée sur les interventions chirurgicales dites « lourdes » et les médicaments de synthèse issus de l'industrie pharmaceutique naissante. Cette approche, perçue —à tort ou à raison — comme étant davantage « scientifique », finit par gagner la faveur des facultés de médecine des grandes universités et c'est cette direction que prit la médecine durant les quelques décennies qui suivirent. En conséquence, la majorité des écoles naturopathiques durent fermer leurs portes, et seuls les médecins formés dans les facultés de médecine furent autorisés à diagnostiquer et à traiter les maladies.

Cependant, à partir des années 1970, la naturopathie a connu un regain de popularité auprès du public et quelques universités américaines ont commencé à offrir une solide formation de quatre ans, produisant une nouvelle génération de naturopathes. En 1983, l'Organisation mondiale de la Santé recommandait aux autorités médicales de tous les pays d'intégrer la naturopathie aux services de santé publics. En 1994, le gouvernement des États-Unis accordait, pour la recherche scientifique contre le sida, un budget à la Bastyr University of Natural Health Sciences, l'une des grandes écoles de naturopathie en Amérique du Nord ».

Textes extraits du réseauproteus